Vins en vrac

Vins en vrac

mardi 25 juin 2024

Je n'ai pas trop le temps de faire des articles sur un vin en particulier. Mais quotidiennement, je déguste les nouveaux entrants et certains nouveaux millésimes de "classiques" du site. Voilà donc une sorte de best-of de vins goûtés récemment...
 
Sans sulfites ajoutés

La robe est dorée, tirant sur l'or rose. 

Le nez est expressif, sur la pomme tapée, le coing et le massepain. 

La bouche est ronde, ample, aérienne, déployant une matière plutôt dense, charnue, dominée par la gelée de coing complétée par les épices. L'acidité est assurée par un fin trait de gaz carbonique complété par une bonne fraîcheur aromatique (citron confit, écorce d'orange). 

La finale est intense et concentrée, avec un joli Triple A : Acidité et Astringence du citron et Amertume de l'écorce de pomelo et une pointe de quinquina. 

La robe est grenat sombre translucide. 

Le nez est fin, frais, sur le cassis, le poivre cubèbe et le menthol, avec une (très) légère touche animale. 

La bouche est ronde, fraîche, enrobante, déployant une matière très finement veloutée et offrant un fruit éclatant tonifié par une subtile acidité volatile. 

La finale gagne en concentration sans présenter la moindre dureté, avec une tension qui monte crescendo sur le cassis et le menthol. Réjouissant !

 
Vermentino, Roussanne et Grenache gris

La robe est or clair, brillante. 

Le nez est fin, mûr, sur les fruits blancs rôtis au beurre, le citron confit, et de légères notes grillées. 

La bouche est ronde, ample, enveloppante, alliant une matière étonnamment dense, pulpeuse, finement astringente, à une belle fraîcheur diffuse renforcée par un fin perlant. L'aromatique est conforme au nez, avec un grillé un peu plus marqué. 

La finale gagne en concentration, avec une mâche citronnée contrebalancée par une matière séveuse / suave bien marquée par des notes boisées.

 
Chardonnay très peu sulfité

La robe brillante est d'un or intense.  

Le nez est expressif, sur les fruits blancs rôtis au beurre, l'ananas et la viennoiserie chaude. 

Dès l'attaque, la bouche vous happe par sa fraîcheur et sa tension, avant de déployer une matière mûre, finement astringente,  tonifiée et équilibrée par un fin perlant et une noble amertume. 

La finale prolonge la tension de la bouche, avec une fraîcheur et une amertume accrues, sur la poire séchée, l'écorce d'agrume et le quinquina. 

 
100 % Grenache noir sur schistes
 

La robe est grenat translucide aux reflets tuilés. 

Le nez est fin, complexe, sur les fruits confits, l'écorce d'orange séchée, le moka et le vieux foudre (dans l'idée des vins italiens traditionnels), avec une subtil pointe de volatile qui rafraîchit l'ensemble. 

La bouche est ronde, très ample, enveloppante, déployant une matière plutôt fine et aérienne au départ, mais gagnant rapidement en densité et en tanins sans devenir dure. C'est vraiment l'aromatique aussi complexe qu'au nez qui fait le charme de ce vin,  avec ce mix de fruits rouges et noirs confits, de notes grillées / fumées, d'agrumes et d'épices. 

La finale prolonge la bouche sans même que l'on s'en rende compte si ce n'est une mâche plus ferme qui apparaît dans un second temps, mêlant l'orange au moka et au chocolat noir, avec une persistance sur l'orangette.  

 
100 % Gamay

La robe est grenat translucide. 

Le nez est fin, profond, sur la cerise confite, le pot-pourri floral, la violette et une pointe fumée. 

La bouche est ronde, très ample, aérienne, déroulant une matière soyeuse, élégante, tout en ayant du fond et de présence. Le fruit est pur, expressif, très griotte, avec cette subtile patine – ronce, rafle mûre –  qui pourrait laisser croire que le vin a plus de bouteille. 

La finale réussit non seulement à prolonger cet état de grâce, mais à le rendre encore plus beau, mêlant un délicat mordant à un voile de gras qui se dépose tout en douceur sur la langue, avec un retour des notes florales  et fumée qui persistent longuement. Superbe !

 
Très peu d'extraction - 10 % Alc.Vol.

La  robe très clair est entre le vermillon et le tuilé, faisant penser à un poulsard à l'ancienne. 

Le nez frais et expressif  est dominé par le cerise et le noyau, avec une touche d'écorce d'orange séchée. 

La bouche est ronde, ample, enveloppante, avec une matière souple, finement pulpeuse, gagnant progressivement en densité. 

La finale est plus ferme, tout  en gardant un côté frais et acidulé et une grande digestibilité, mêlant la griotte à l'orange amère. 

 
Vignes hors appellation Sancerre

 

La robe est or clair, brillante. 

Le nez est fin sur le cassis végétal et la pulpe de citron.

La bouche  est fine, élancée, avec une matière pure, cristalline, éclatante de fraîcheur. 

La finale est encore plus fraîche et tonique, avec le retour du cassis et du citron. 

 
Syrah (70%) et Grenache (30%)

La robe est grenat très sombre, presque opaque. 

Le nez est fin, profond, sur les fruits noirs confits et des notes balsamiques / épicées.  

La bouche est ronde, ample, enrobante, déployant une matière veloutée à la limite du voluptueux; sur une aromatique décadente reprenant celle du nez en plus exacerbée / baroque et balsamique. Cette sensation de richesse est contrebalancée par des notes de menthol et d'eucalyptus. 

On retrouve cette dualité dans une finale intense et tannique : fruits ultra-confits d'un côté, fraîcheur dinguissime et balsamique de l'autre. Vin hors-normes. 

 

La robe est or clair, brillante. 

Le nez est fin, gourmand, sur la pomme, la poire et la pêche blanche. 

La bouche est ronde, ample, déployant une matière pulpeuse / friande à la fraîcheur éclatante, vous dévalant dans le gosier avec une facilité déconcertante. Aromatiquement, la pomme fraîche domine, soulignée par un fin trait citronné. 

La finale offre une mâche savoureuse et encore plus fraîche, avec toujours ce mix pomme / citron, ce dernier finissant par remporter la partie. 

 
Grenache, Syrah et Carignan 

La robe est grenat sombre

Le nez est fin, plutôt discret, avec une pointe (positive) de volatile qui chatouille les narines et apporte de la fraîcheur, du bonbon acidulé et des petits fruits rouges. 

La bouche est ronde, ample, soyeuse, déployant une matière aérienne, enveloppante, gagnant progressivement en densité et en profondeur, avec un très beau fruit, pur et frais. Le tout est souligné par un très léger perlant, pas du tout dérangeant. 

La finale est tonique, délicieusement accrocheuse, avec encore plus éclatant, griotte en tête, complété par des épices douces. Vraiment très bon !

 
 

La robe est or clair, brillante. 

Le nez est fin, frais, profond, sur le zeste de citron, la pomme mûre légèrement beurrée et la craie humide. 

La bouche est vive, tendue par une acidité arachnéenne traçante, tout en déployant une matière à la fois dense et aérienne, fraîche et mûre, fruitée et (profondément) minérale, avec un équilibre superlatif où tout est parfaitement en place, y compris le filet de gaz qui titille la langue. 

La finale prolonge la dynamique de la bouche en accentuant la fraîcheur, l'amertume.et l'astringence, avec l'impression de mordre dans un citron, persistant longuement sur des notes crayeuses, salines ... et citronnées. Futur grand vin !

La robe est jaune paille, brillante. 

Le nez est très fin, profond, sur le coing confit et la mirabelle, avec une touche d'agrume. . 

La bouche est élancée, étirée par une acidité arachnéenne, tout en déployant une matière douce, aérienne, qui tapisse tout le palais. Aromatiquement, il y a un contraste entre des notes mûres confites et une grande sensation de fraîcheur. 

La finale prolonge la dynamique de la bouche sans le moindre à-coup, avec une persistance sur la gelée de coing et les épices. 

 

 
Braucol, Duras, Syrah et Cabernet Sauvignon

La robe est pourpre sombre peu translucide. 

Le nez est vif, sur les fruits noirs sauvages, le poivre et les épices,  rafraîchi par une pointe de volatile.

La bouche est longiligne, avec une fraîcheur pétulante à l'attaque, avant d'offrir une matière dense, veloutée, au fruit sombre mais éclatant, le tout souligné et tonifié  par un filet de gaz carbonique. 

La finale est concentrée, énergique, avec des tanins très Sud-Ouest qui réclament le confit de canard. En même temps, c'est d'une fraîcheur de dingue, diaboliquement fruité. C'est BON, quoi

 
70 % Duras,  30 % Syrah 
 

Le nez est discret, un peu réduit, laissant s'échapper quelques notes fruitées et épicées. 

La bouche allie ampleur et tension, avec une matière douce, caressante, qui vous nappe tout le palais, et un fil invisible qui vous étire tout cela avec une grâce incroyable. La combinaison des deux est magique, mettant en avant un fruit d'une grande pureté. 

La finale réussit à prolonger le miracle, se contentant d'ajouter des tanins un peu plus denses, mais offrant la séduction d'un latin lover avec sa barbe de deux jours, avec un fruit des plus ténébreux. Irrésistible.

 

Château Tire-pé 2019 (15.90 €)
 
Assemblage cabernet franc et malbec issus de sélection massale ​

La robe est grenat sombre translucide. 

Le nez est discret sur les fruits noirs bien mûrs, les épices et une pointe de menthol. 

La bouche est très ample dès l'attaque, tapissant le palais d'une matière dense et veloutée d'une grande fraîcheur aromatique, avec un fruit d'une pureté impressionnante. 

La finale prolonge les sensations de la bouche avec encore plus de fruit et de fraîcheur, soulignée par une belle mâche crayeuse sur le cassis, la mûre et le menthol. Très beau vin !  

SHARE

Nos vins à découvrir

Voir tout