Finot au plus haut !

Finot au plus haut !

vendredi 23 février 2024

Nous avons reçu la semaine dernière les nouveaux millésimes de certaines cuvées de Thomas Finot. Et comme je suis quelqu'un de consciencieux, j'en ai dégusté une majeure partie. Hormis le Pinot noir que je préférais l'année dernière,  les autres cuvées sont vraiment enthousiasmantes : je ne pense pas m'être jamais autant régalé avec les vins du domaine. 

La robe est d'un or intense. 

Le nez est fin et bien mûr, sur les fruits blancs rôtis et la pêche de vigne. 

La bouche est vive, élancée, tendue par une fine acidité laser, tout en déployant une matière ronde, moelleuse, au gras subtil, réussissant à concilier  fraîcheur aromatique et grande maturité. Le tout est souligné par un subtil perlant. 

La finale prolonge la tension de la bouche avec encore plus de peps et de fraîcheur, auxquels s'ajoutent de nobles amers, sur des notes d'abricot, de pêche de vigne et de brioche toastée. Superbe vin ! 

La Verdesse est un cépage d'avenir, arrivant à offrir une grande acidité même lorsque le cépage est bien mûr (sans monter dans les tours en alcool). 

La robe est grenat sombre. 

Le nez est fin, profond, sur la cerise mûre, la terre humide  et le noyau. 

La bouche est ronde, ample, enrobante, avec une matière charnue / veloutée au fruit aussi mûr que croquant. 

La finale offre une mâche gourmande, fraîche et fruitée, sur la cerise noire, la prunelle, le petrichor et les épices. 

C'est très bon, bien équilibré. Mais vu que j'avais adoré le 2021, je suis un peu déçu . 

 

 

 

La robe est grenat sombre translucide. 

Le nez est fin, classieux, sur la cerise noire confite, et des notes résino-balsamiques vous emmenant direct en Toscane. 

La bouche est ample, aérienne,  avec une matière très fine, délicate, qui vous caresse tout le palais, mais c'est la fraîcheur et la pureté du fruit qui impressionnent le plus. C'est absolument bluffant, tout en étant d'une évidente simplicité. 

La finale réussit non seulement à ne pas rompre la magie, mais à la sublimer encore plus, en y a ajoutant un surcroît de fraîcheur et de profondeur, sur la cerise, le cacao, la baie de genièvre et le poivre cubèbe.  

Un superbe vin, là encore, et un cépage à suivre dans les années qui viennent

 

La robe est pourpre translucide. 

Le nez est fin, complexe, sur la quetsche confite, la framboise, la violette, et plein, plein de belles choses. 

La bouche est un souffle frais et fruité qui vous immerge, d'une douceur de texture dont sont faits les rêves. 

La finale est plus terrienne, offrant une texture poudreuse délicate, avec un fruit encore plus pur qui prend une expansion incroyable, et vous laisse pantois mais heureux.  

Je suis totalement conscient du caractère "fumeux" de mon commentaire, mais j'ai beau avoir tourné plus de 7 fois le vin dans ma bouche, je n'ai pas trouvé d'autres mots pour exprimer ce que je ressens. Ce qui me rassure un peu, c'est qu'un ami l'a goûté ensuite après moi, et a trouvé que ce que j'avais écrit était raccord avec ce qu'il ressentait de son côté. A vous de tester à votre tour !

SHARE

Nos vins à découvrir

Voir tout