Bienvenue dans un monde parallèle

Bienvenue dans un monde parallèle

dimanche 14 avril 2024

Alors que les astrophysiciens ne cessent de débattre pour déterminer s'il existe ou non des univers parallèles, on peut d'ores et déjà affirmer qu'Arnaud Combier a créé une gamme de vins parallèle à celle qu'il a initiée il y a quelques années en Bourgogne. Elle est issue de raisins bio, peu ou pas sulfitée, et sort vraiment des sentiers battus et rebattus. 
 
Sans sulfites ajoutés
La robe est d'un or intense, brillante. 

Le nez est tout aussi intense, sur l'agrume confit, la pêche rôtie au beurre et les épices douces. 

La bouche allie ampleur et tension, avec un perlant tonique qui vous saisit dès l'attaque pour ne plus vous lâcher, et une matière ronde, mûre, à la texture moelleuse, à l'aromatique confite équilibrée par des nobles amers. 

La finale est intense, dynamique, mêlant la pêche rôtie  à l'écorce de pomelo, avec une persistance sur l'Indian Tonic.

 
 50 % Syrah et 50 % Cabernet-Sauvignon 
 
Sans sulfites ajoutés

La robe est or pâle avec pas mal de fines bulles. 

Le nez est dominé par les notes beurrées légèrement grillées à l'ouverture, avec en arrière plan de la pomme chaude. 

La bouche est ronde, ample, pétante de fraîcheur grâce aux milliers de micro-bulles, avec une matière mûre au toucher moelleux, toujours marquée par ce côté beurré (partant sur le brioché). 

La finale est plus vive, avec un perlant qui devient plus accrocheur / tonique, complété par des notes citronnées acidulées.

La robe est grenat bien translucide. 

Le nez est fin, mûr, sur les fruits rouges compotés, le pot-pourri floral, les fleurs fanées et les épices.

La bouche est ronde, ample, enrobante, offrant une matière aérienne, finement pulpeuse, au fruit fais et gourmand souligné par le épices, le tout tonifié par un subtil trait végétal. 

On retrouve ce dernier dans une finale canaille éclatante de fruit, prolongé par des notes florales légèrement poivrées. C'est un pur régal pouvant rendre rapidement addictif. 

 
Sans sulfites ajoutés

La robe est pourpre sombre, presque opaque. 

Le nez est plutôt discret, mais classe, dans le genre ténébreux. 

La bouche est ronde, ample, veloutée, déployant une matière pulpeuse d'une impressionnante concentration, avec des tannins imposants mais remarquablement fondus. Aromatiqument, on est sur les fruits noirs (mûre, cerise) complété par le cacao. 

La finale gagne encore en mâche et en concentration, avec un fruit plus frais et intense, et une persistance sur le chocolat noir et le poivre. 

SHARE

Nos vins à découvrir

Voir tout