Denois Jean-Louis


Localisation : Roquetaillade (Aude)   Vignoble : 36 ha en agriculture biologique


 

« Tous ceux qui se passionnent pour le monde du vin ont tôt ou tard entendu parler de Jean Louis Denois et du Domaine de l’Aigle idéalement situé à Roquetaillade, dans le secteur le plus septentrional du terroir de Limoux.
En 2001, ce vigneron exilé, originaire de la Marne, cède une partie du domaine à la maison Antonin Rodet.
Homme de défi et de passion, Jean Louis Denois a désormais décidé de se limiter à une production modeste en volume et très haute en qualité. » (Vins et Mets – Mars 2004)

« Pionnier du Pinot Noir, Denois est connu grâce au Domaine de l’Aigle, qu’il créa dans l’appellation Limoux, et qui a depuis été acquis par Gérard Bertrand. Non conformiste, Denois provoqua lorsqu’il défia les décrets de l’époque en expérimentant avec du Riesling et du Gewurztraminer, maintenant approuvés. » Je cherche l’origine de ce texte « Cet anticonformiste, innovateur et toujours curieux, qui navigue en dehors des chemins balisés, fut le pionnier en Languedoc du cépage Pinot noir et des grand vins blancs de Chardonnay à Limoux, mais aussi des Gewurztraminer et Riesling, tout d’abord interdits, condamnés à l’arrachage, puis finalement aujourd’hui autorisés… »
(Vin&Cie, l’espace de liberté www.berthomeau.com)

« La maison Denois possède désormais un petit vignoble à échelle humaine et familiale, situé autour du village pittoresque de Roquetaillade, au pied des Pyrénées, à l’extrémité sud-ouest du Languedoc. Là, le climat de type atlantique et l’altitude - jusqu’à 400 m – apportent une fraicheur bienvenue aux vignes… »
(1000 Vins du Monde)

« Comme ses vins, Jean Louis Denois a du caractère… »
(Le Guide Hachette des Vins)

« Visionnaire et défricheur, Jean Louis Denois a introduit, entre autres, le chardonnay et le Pinot Noir à Limoux. Sa cuvée phare qu’il élabore depuis 35 ans est le Tradition extra brut réalisé avec des raisins exclusivement bio de Chardonnay, de Pinot Noir et de Chenin complémentés de vieux vins de réserve. Il s’agit assurément de l’un des meilleurs crémants de Limoux, l’un des rares qui puissent remplacer un grand champagne. »
(3 étoiles Hiver 2020)

« Jean Louis Denois utilise et revendique des méthodes naturelles, il explique qu’il est aujourd’hui possible d’élaborer des vins sans aucuns sulfites, sérieux et nets, purs et limpides, fruités, séduisants et stabilisés par des méthodes douces, physiques et naturelles. »
(David Cobold Article Merci M. Denois les5duvin.wordpress Mai2020)

« Un merveilleux artisan » 
(Marie Louise Banyols, les5duvin.wordpress Mai 2020)

« Les 6 vins, dont trois bulles et trois vins tranquilles, étaient tous francs et purs par leurs saveurs, et même éclatants de précision. »
(David Cobold Article Merci M. Denois)

« Champenois, fin dégustateur, Jean-Louis Denois est un iconoclaste, un trublion parfois caustique, souvent inspiré. Il a d’abord fait parler de lui au domaine de l’Aigle, revendu à Gérard Bertrand. Attaché au terroir de Roquetaillade, il possède la culture des grands vins et bien sur des effervescents. Il sait que la garde est le véritable juge de paix et ne craint pas d’y soumettre sa production… Il est parvenu à un degré de liberté et de transparence du fruit qui fait de ces vins des modèles pour la jeune génération. »
(La Revue des Vins de France Février 2018)

« Très belle réussite , à la hauteur d’un maître du genre, Jean Louis Denois, dont l’exigence et l’expertise emmènent le crémant très haut »
(Terre de Vins Novembre/Décembre 2018)

« Autre exemple, donné par un véritable artiste et créateur de vins effervescents, Jean Louis Denois… »
(Florent Leclercq Les5duvin.wordpress.com Mai 2020)

« Aussi connu pour ses coups de gueule, que pour ses bulles, Jean Louis Denois revendique la maîtrise du vin bio sans sulfite et sans levure ajoutée, mais surtout sans défaut… Le plus champenois des limouxins donne une empreinte singulière à ses bulles : petites, fines, piquantes, mais crémeuses, dans une mousse abondante, mais vite fondante. Un caractère radical qu’on peut attribuer à la trilogie : vigneron, terroir et sciences du vin. »
(les5duvin.wordpress.com Essai pour définir le palper des bulles par Nadine Franjus)

Que signifie l’appellation bio ?

Celui-ci peut être tellement divers selon la personnalité de leur géniteur, qu'il est plus facile de définir ce qu'il n'est pas. Un vin d'auteur, c'est tout sauf un vin standard, stéréotypé, fait pour plaire au plus grand nombre. Il est donc rarement produit en millions d'exemplaires, se copiant lui-même de millésime en millésime.

Un vin d'auteur, c'est donc un vin qui ne ressemble pas à celui du voisin. Qui d'année en année évoluera en fonction des caprices de la météo et de l'humeur de l'auteur – les deux pouvant être liées. Car l'auteur ne se fie pas à des études de marché pour mener sa barque. Il fait son vin comme il le sent, comme il l'aime, comme il le peut, parfois... Et tant pis s'il ne plaît pas à tous.

C'est pour cela que les vins d'auteur sont parfois classé en « vin de table » ou en « vin de France ». Parce que le vigneron n'a pas planté le cépage autorisé*, fait l'assemblage ou la vinification recommandés dans l'appellation**. Il est souvent un peu rebelle, notre auteur. Mais c'est pour cela qu'on l'aime !... Ceci dit, les vins d'auteur ne sont pas systématiquement marginaux : il sont présents dans la plupart des appellations, et peuvent faire partie de l'élite de celles-ci***. Car ils ne se contentent pas d'avoir de la personnalité : ils sont bons, en plus ! Avec en général un degré de torchabilité très élevé : on ne s'en lasse pas au bout de la première gorgée.

Comme les vins d'auteur ne sont pas chaptalisés, levurés, bidouillés... ils peuvent présenter des profils très différents selon le millésime. À nous (revendeurs et consommateurs) de les accepter comme ils sont, et de rester fidèle aux producteurs, car ils ont besoin de nous pour poursuivre leur activité.

______________________________

* Par exemple, le Touriga Nacional dans le Minervois, ou la Syrah en Côtes du Forez. Ils sont fous, ces auteurs !

** Certains vignerons osent produire des liquoreux avec du Mourvèdre ou un pétillant naturel avec du Pineau d'Aunis

*** comme ceux de Jean-François Ganevat dans le Jura ou de Zind-Humbrecht en Alsace

Lire plus