Bonnette (Clos de la)



Localisation : Condrieu (Rhône)  Vignoble : 1.5 ha en culture BIO

Site : www.clos-de-la-bonnette.fr


Le Clos de la Bonnette est un petit vignoble et son histoire n’est pas banale. Depuis l’époque romaine, qui sait avant peut-être, elle s’édifie à flanc de coteaux en plein cœur de Condrieu.
Pendant des siècles, des femmes et des hommes y érigèrent des chaillées abruptes retenues par des murettes de pierres sèches que la pioche arracha à la colline. C’est une histoire taillée dans la roche, burinée par un soleil de sud et d’ouest, une histoire de bras, de chaleur et de soif.
Le Clos connut des époques fastes, les forces ne manquaient pas et les chaillées soigneusement entretenues révélaient des paysages de beauté nichés au-dessus d’un vallon et tournés vers le fleuve Rhône.
Car le vignoble est depuis toujours lié d’amitié avec le fleuve qui lui offre sa puissance. Il lui doit ses pentes, ses brouillards et ses vents. Des antiques gabares aux modernes péniches, ce grand charroyeur cher au poète Frédéric Mistral fait le lien entre les coteaux et le reste du monde.
Entre histoires heureuses et heures sombres, le Clos possède sa légende, ses abandons et ses renaissances.


Famille Guiller-Montabonnet
Aujourd’hui une nouvelle page s’écrit, à partir du regard et de l’énergie de vignerons qui choisirent de l’arracher à la forêt et à l’oubli sans jamais céder à la facilité.
Le vignoble conte l’histoire de ceps que les échalas de châtaignier protègent de la force des vents et qui, accrochés à la pente, luttent contre l’âpreté des étés brûlants en plongeant leurs racines au cœur du granite.
Il conte l’aventure de la terre et de paysans vignerons penchés vers elle et qui se façonnent mutuellement, une aventure d’amour et de raisin, d’éboulis et de ronces, d’enthousiasme, de vie au pied du mur et d’amitiés bienveillantes.
Il nous dit qu’il n’est pas de grand paysage sans grand labeur, pas de grand vin sans grand paysage.

Une histoire de bras, de chaleur et de soif, et une transmission
Antoine Montabonnet assure désormais la progression du vignoble avec des parcelles en Côte-Rôtie et de nouvelles plantations en Condrieu et en Collines rhodaniennes. D’autres projets sont à venir…

Que signifie l’appellation bio ?

Celui-ci peut être tellement divers selon la personnalité de leur géniteur, qu'il est plus facile de définir ce qu'il n'est pas. Un vin d'auteur, c'est tout sauf un vin standard, stéréotypé, fait pour plaire au plus grand nombre. Il est donc rarement produit en millions d'exemplaires, se copiant lui-même de millésime en millésime.

Un vin d'auteur, c'est donc un vin qui ne ressemble pas à celui du voisin. Qui d'année en année évoluera en fonction des caprices de la météo et de l'humeur de l'auteur – les deux pouvant être liées. Car l'auteur ne se fie pas à des études de marché pour mener sa barque. Il fait son vin comme il le sent, comme il l'aime, comme il le peut, parfois... Et tant pis s'il ne plaît pas à tous.

C'est pour cela que les vins d'auteur sont parfois classé en « vin de table » ou en « vin de France ». Parce que le vigneron n'a pas planté le cépage autorisé*, fait l'assemblage ou la vinification recommandés dans l'appellation**. Il est souvent un peu rebelle, notre auteur. Mais c'est pour cela qu'on l'aime !... Ceci dit, les vins d'auteur ne sont pas systématiquement marginaux : il sont présents dans la plupart des appellations, et peuvent faire partie de l'élite de celles-ci***. Car ils ne se contentent pas d'avoir de la personnalité : ils sont bons, en plus ! Avec en général un degré de torchabilité très élevé : on ne s'en lasse pas au bout de la première gorgée.

Comme les vins d'auteur ne sont pas chaptalisés, levurés, bidouillés... ils peuvent présenter des profils très différents selon le millésime. À nous (revendeurs et consommateurs) de les accepter comme ils sont, et de rester fidèle aux producteurs, car ils ont besoin de nous pour poursuivre leur activité.

______________________________

* Par exemple, le Touriga Nacional dans le Minervois, ou la Syrah en Côtes du Forez. Ils sont fous, ces auteurs !

** Certains vignerons osent produire des liquoreux avec du Mourvèdre ou un pétillant naturel avec du Pineau d'Aunis

*** comme ceux de Jean-François Ganevat dans le Jura ou de Zind-Humbrecht en Alsace

Lire plus